Brest Infos

Brest : La République En Marche du Finistère n’a peur de rien

Le parti du président Macron vient d’annoncer vouloir présenter des candidatures aux élections départementales dans l’ensemble des cantons du Finistère. LREM présentera des binômes issus des diverses tendances de la majorité présidentielle.

La République en Marche, le MoDem, Agir, le Mouvement radical devraient pouvoir présenter des candidatures communes. Le référent départemental LREM exclu toute alliance avec d’autres partis n’appartenant pas à la majorité présidentielle. Ce qui est une lapalissade, car on se demande bien quel parti pourrait aujourd’hui faire une alliance avec LREM.

Le parti En Marche a 7 comités autour de Brest, mais les chiffres des adhérents annoncés sont plus que fantaisistes. La dernière réunion En Marche au Conquet a eu lieu le 27 février 2019 il y avait 2 personnes. À Brest sur 549 adhérents annoncés, 15 personnes ont participé à la dernière réunion du mois de juillet. Il y a eu depuis les élections législatives une forte défection des militants En Marche dans le Finistère comme partout ailleurs. Les incohérences de stratégie ou d’investitures ne sont pas étrangères à tout cela.

En Marche Le Relecq Kerhuon 139 adhérents annoncé

En Marche Brest 549 adhérents annoncé

En Marche Guipavas 9 adhérents annoncé

En Marche Plouzané 64 adhérents annoncé

En Marche Gouesnou 26 adhérents annoncé

En Marche Pays d’Iroise Lampaul 75 adhérents annoncé

En Marche Le Conquet Plougonvelin 35 adhérents annoncé

Le parti présidentiel souvent décrié par ses méthodes de gestion, a lâché un peu de lest au comités locaux. Une réforme des statuts en 2019 a permis l'installation d'un conseil territorial Finistérien qui regroupe des élus, des adhérents et des représentants des comités locaux.

Le nouveau monde reprend le fonctionnement classique des partis politiques avec un comité départemental décisionnaire sur les propositions d'investitures et pour régler les conflits.

La date des élections départementales n'est pas fixée. Le scrutin est prévu en mars 2021. Sept départements, majoritairement de la région Grand Est, ont demandé, mardi que les élections départementales, prévues fin mars, soient repoussées de trois mois en raison de la pandémie de Covid-19.

14/10/2020 | 0 commentaire
Article suivant : « Brest: le résultat des élections municipales 2e tour le 28 juin 2020 »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter