Brest Infos

LE BUSINESS DES RENCONTRES EN LIGNE GÉNÈRE EN BRETAGNE 16,3 MILLIONS D’EUROS

Sur Internet cette industrie de la séduction trompeuse a très clairement tiré profit de la crise sanitaire.

Le business est très juteux pour les 2.000 sites et applications de rencontre recensés en France. En basant sur des données fournies par IBISWorld, Pew Research Center, Centre for Economics and Business Research (CEBR) et Le Grand Guide de Sites de Rencontres, ExtraConjugales.com — le site de rencontres le plus discrète et le plus sécurisé destiné aux personnes mariées ou en couple — a estimé à 360 millions d’euros le chiffre d’affaires du secteur :



1) Île-de-France 67.675.000 €


2) Provence-Alpes-Côte d'Azur 41.958.000 €


3) Hauts-de-France 37.890.000 €


4) Bourgogne-Franche-Comté 36.545.000 €


5) Pays de la Loire 33.840.000 €


6) Nouvelle-Aquitaine 32.500.000 €


7) Auvergne-Rhône-Alpes 24.365.000 €


8) Occitanie 21.650.000 €


9) Centre-Val de Loire 20.400.000 €


10) Bretagne 16.350.000 €
11) Normandie 13.447.000 €


12) Grand Est 12.180.000 €
13) Corse 1.200.000 €

Parmi tous les concurrents, de tailles diverses, qui tentent de s'approprier une part du gâteau, on trouve beaucoup de sites généralistes ; mais — depuis quelque temps — on voit aussi se développer des sites spécialisés comme ExtraConjugales.com, s’adressant à un public dont le profil est bien spécifique.

Aujourd’hui, les sites de rencontres entre personnes mariées abondent sur la toile : en France, il faut compter une trentaine de sites de rencontres extra-conjugales.

« Malgré un marché saturé, on a trouvé la formule gagnante » remarque Alex Fantini.

Le marché des rencontres en ligne est une industrie qui fait partie des gagnants de la pandémie : comme les rencontres dans la vie réelle sont devenues plus difficiles, puisque les interactions sociales ont été réduites au minimum, sur Internet cette industrie de la séduction trompeusea très clairement tiré profit de la crise sanitaire.

Et particulièrement les femmes sont de plus en plus nombreuses à fréquenter le site ExtraConjugales.com, qui compte aujourd’hui près de 1.250.000 utilisateurs en France : 654.000 femmes et 596.000 hommes.

« De plus en plus d’hommes et de femmes sont infidèles; mais on remarque une grosse augmentation dans l’infidélité féminine. Il y a un grand changement de mentalité car jusqu’à il y a peu les femmes étaient condamnées en cas d’infidélité, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Par ailleurs, elles ont maintenant les moyens financiers d’être infidèles » explique Alex Fantini.

Selon le sondage réalisé en décembre 2021 par le site auprès d’un échantillon de 1.000 femmes et de 1.000 représentatif de la population française âgée de 24 à 65 ans, 38 % de femmes et 58% d’hommes déclarent avoir déjà été infidèles.

Mais la tendance à la trahison est encore plus élevée. « De plus en plus de femmes (48%) et d’hommes (68%) déclarent ont été ou pourraient être infidèles » conclut le fondateur du portail ExtraConjugales.com.

30/01/2022 | 0 commentaire

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

 Publicité
Tempo
 Twitter réseau Média Web
Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter