Brest Infos

Landunvez : Paul Calvez dit Paulo à la recherche de l’Amour dans le pré.

Paulo est éleveur de chevaux postiers bretons à Landunvez. Candidat à l ‘émission « l’Amour est dans le pré » sur M6, Paulo est un peu devenu la star locale. Tous les journalistes courent après lui pour que la nouvelle célébrité locale révèle ses anecdotes personnelles.
Mais attention Paulo met en garde de ne rien révéler des secrets de l’émission, sans l’accord des producteurs. 
Paulo s’est rendu à Paris pour lire les lettres des prétendantes. Arrivé le dernier il a reçu une ovation des autres candidats, tellement Paulo est d’un naturel convivial. « Avec les autre agriculteurs on se parle comme si on se connaissait depuis toujours » précise Paulo.  Ce dernier a lu les lettres et en a sélectionné …… (pour savoir il faudra regarder l’émission) « Qu’on le veuille ou non on est obligé de choisir par rapport à la photo, j’ai craqué pour une en particulier, mais je n’en dirai pas plus » assure Paulo, déjà tout rêveur des lendemains qui chantent. 
 
Car effectivement Paulo mériterait bien de retrouver l’amour d’une compagne, dans une vie qui ne lui a rien épargné.
 
Cet éleveur de chevaux postiers de 61 ans né à Plouescat  organise des randonnées en charrette pour visiter le pays mais promène aussi les jeunes mariés. Le dimanche 27 mars prochain aura lieu une épreuve d’endurance équestre avec les Amis du cheval l’association qu’il préside. Les prétendantes qu’il doit recevoir chez lui seront à Landunvez pour l’occasion ainsi que les caméras de l’émission. Paulo qui souhaitait une réception à Landunvez a voulu louer  la salle communale ce qui lui a été refusé. Ce dernier a du se rabattre sur la commune voisine Porspoder. « Je ne comprends pas car cette émission c’est aussi un coup de projecteur magnifique sur cette belle région » souligne le candidat un peu amer.
 
Paulo a profité de notre visite pour nous faire part de son soutien aux agriculteurs bretons. Car il connaît, « avant d’élever des chevaux j’avais des vaches laitières et je produisais des choux fleurs. Je crains hélas que 40 000 exploitations disparaissent d’ici 5 ans. C’est une grosse erreur d’être sorti des quotas laitiers » nous dira Paulo très affecté par ce qui se passe dans le monde agricole qu’il connaît bien. « Malheureusement aujourd’hui pour s’en sortir il faut se spécialiser. J’ai un copain qui fait du lait de jument, il paraît même que ça peut soigner le cancer. Surtout n’achetez pas de steak haché de viande issue de bêtes nourries au maïs. Les bonnes viandes viennent de bêtes nourries à la betterave, et à l’herbe. » Conseille Paulo. De plus en plus de producteurs s’organisent pour vendre directement aux consommateurs ce n’est pas plus cher et meilleur pour la santé.
 
Rendez-vous le 27 mars pour l’épreuve d’endurance de 20Km sur les sentiers qui bordent la mer d’Iroise et la campagne autour. Il est encore temps de s’inscrire en écrivant à : paulcalvez@bbox.fr et à l’occasion vous croiserez peut-être la future élue du cœur de Paulo.
Paulo avec un jeune poulain arrivé au pré il y a quelques jours
Paulo avec un jeune poulain arrivé au pré il y a quelques jours
Auteur : JR | 15/03/2016 | 0 commentaire
Article précédent : « Ploudalmézeau : 26ème Salon antiquités brocante du Pays de l’Iroise »
Article suivant : « Le Conquet : Hôtel Sainte-Barbe va rouvrir un jour prochain… »

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web 136, avenue des Ondines 44500 La Baule
www.media-web.fr  |   Nous contacter