Brest Infos

Brest : Les élus dans la tourmente

Une enquête préliminaire pour « détournement de fonds publics » menace les élus de la ville et de la métropole. Alain Masson Premier vice-président a démissionné après avoir été auditionné.

C’est une astuce de la vielle politique qui consiste à créer une association qui gère les sommes versées dans « un pot commun » sur le traitement des élus.

Ce pot commun permettait d’améliorer les indemnités de certains élus ayant renoncé à leur activité professionnelle pour exercer leur mandat à temps complet.

D’après Le Télégramme qui a révélé cette affaire en mars dernier, Alain Masson qui présidait également l’association a reçu 3 470 € supplémentaires par mois (somme non déclarée) en plus de son indemnité d’élu municipal et communautaire (4 350 euros nets).

À l’infraction de détournement de fonds publics, pourraient s’ajouter le « blanchiment de fraude fiscale » et « l'abus de confiance » selon Le Télégramme.

La ville de Brest qui a, un endettement très faible par habitant (274 €)* se voit ici rattrapée par une pratique de l'ancien temps.

Auteur : NG | 22/11/2018 | 1 commentaire

Vos commentaires

#1 - Le 22 novembre 2018 à 20h41 par blancbec, Brest
Pitoyable et ça se dit de gauche...la gauche caviar est toujours là. Qui est le prochain ? Comment voulez-vous que la confiance s'instaure entre la population et les politiciens ? Et ce n'est qu'au niveau communal. Je vous laisse imaginer au niveau national. Surprenant que le calife ne soit pas au courant...

Laisser un commentaire

*

*

*

*

Les champs marqués d'une étoile sont obligatoires

Media Web Régie par : Agence de presse et marketing Images & Idées - images-et-idees@mail.ch CH 1847 Rennaz
www.media-web.fr  |   Nous contacter